Share on Social
2 November 21

Des dirigeants mondiaux et des célébrités encensent les infirmières lors de la cérémonie d’ouverture du Congrès du Conseil International des Infirmières

Genève, Suisse ; 2 novembre 2021 - Sa Sainteté le pape François, Oprah Winfrey, Bono, et Key du groupe K-pop SHINee figuraient parmi les dirigeants mondiaux et les célébrités dont les messages d’éloge et de soutien ont marqué la cérémonie d’ouverture du Congrès du Conseil International des Infirmières (CII). Plus de 5500 infirmières de 132 pays se sont inscrites à l’événement biennal, coorganisé cette année par l’Association émirienne des soins infirmiers et qui se tient pour la première fois en mode virtuel. Oprah Winfrey, animatrice de médias internationaux et philanthrope, a exprimé ses « vifs sentiments de reconnaissance » aux infirmières « qui soignent avec abnégation chaque patient franchissant le seuil d’accès ». Elle a témoigné son admiration et son respect pour les infirmières, en déclarant : « Une période si peu commune réclame des personnes hors du commun et les infirmières ont, encore et toujours, répondu à cet appel. C’est pourquoi mon souhait, alors que vous vous réunissez et sachant que vous portez sur vos épaules un énorme fardeau, c’est que vous continuez de vous soutenir les unes les autres et de vous chérir les unes les autres. » Bono, le chanteur du groupe irlandais U2, a remercié les infirmières pour leur vaillance, en confiant :  « Tout ce que nous pouvons faire, tout ce que je peux faire, c’est vous remercier de vos services, vous remercier de votre dévouement, vous remercier de votre empathie et de votre gentillesse, du respect et de la dignité que vous avez témoignés à ces personnes durant les dernières heures terrifiantes qu’elles ont vécues. »  Le pape François, qui a transmis une lettre au CII en prévision du Congrès, a exprimé sa reconnaissance aux infirmières « pour leur dévouement désintéressé à chaque moment de cette crise sanitaire mondiale », en indiquant : « [Qu’]il a confiance dans le fait que le Congrès rappellera le souci des infirmières à travers le monde du bien-être général des patients qui leur sont confiés, et attirera l’attention sur le service irremplaçable qu’elles rendent pour le bien de la société. » Howard Catton, le Directeur général du CII, a fait office de maître de cérémonie de l’événement, tandis qu’Annette Kennedy, la Présidente du CII, est intervenue en exposant la façon dont les infirmières ont transformé les soins pendant la pandémie. « L’implication et le courage extraordinaires dont ont fait montre les infirmières durant cette pandémie me donnent confiance en l’avenir et je prie instamment les infirmières de saisir cette occasion et de faire entendre leur voix, en dépit des graves défis qui les attendent. Nous prolongeons l’héritage du CII grâce au leadership, au travail en commun et à l’influence sur les politiques. » Son Altesse Royale la Princesse Muna al Hussein de Jordanie, l’invitée d’honneur de la cérémonie, a déclaré : « Il est évident que notre meilleure défense contre les futures pandémies ou tout type de crise repose sur un système de santé fort et complet, qui s’appuie sur des compétences fondamentales en matière de santé publique et prend en compte tous les niveaux des pouvoirs publics pour réaliser la couverture sanitaire universelle et garantir le droit à la santé pour tous, sans faire de laissés-pour-compte. »  « À cet égard, les infirmières peuvent-elles jouer un rôle essentiel en vue d’orienter le futur des soins de santé et de contribuer à la mise en place d’un système de santé plus fort et équitable dans leur pays ? La réponse est : absolument, oui elles le peuvent ! » Cinq prix ont été décernés lors de la cérémonie d’ouverture. Le Prix Christiane Reimann, qui récompense une contribution exceptionnelle dans le domaine des soins infirmiers, est reconnu dans le monde entier comme la distinction internationale la plus prestigieuse en matière de soins infirmiers. Le prix a été décerné au Dr Sheuan Lee, une infirmière admirable qui a été Présidente de l’Association taïwanaise des infirmières et membre du Conseil d’administration du CII. En 2008, elle a été nommée Ministre sans portefeuille au sein du Yuan des Examens, qui supervise les examens des fonctionnaires, par le Président taïwanais. C’était la première fois qu’une infirmière était nommée à une fonction ministérielle à Taïwan. Le Prix du CII de la santé et des droits de l’homme récompense les contributions et les réalisations humanitaires exceptionnelles dans le domaine de la santé et des droits de l’homme. Il s’agit du seul prix décerné par le CII à une personne ou à un groupe n’appartenant pas au secteur des soins infirmiers. Cette année, le prix a été décerné à Lord Nigel Crisp, le Coprésident de Nursing Now qui, avec discernement, a reconnu très tôt l’importance des soins de santé comme partie intégrante des droits de l’homme. Le Prix Kim Mo-Im de l’innovation et de l’impact sur les politiques de santé a été décerné au professeur Abel Avelino de Paiva e Silva pour sa contribution à l’élaboration d’un modèle de référence ontologique reconnu comme une référence en termes de politiques de systèmes d’information et pour la représentation du savoir formalisé entrant dans le cadre des soins infirmiers. Le Prix Partenaires au développement, qui récompense les fondations, les sociétés commerciales, les organisations non gouvernementales et les autres institutions ayant donné des preuves d’un leadership et d’un investissement exceptionnels au service du renforcement des capacités du secteur infirmier et des soins de santé, a été décerné à CGFNS International pour son soutien au programme Diriger le changement du CII en Chine. Le Prix pour réalisations internationales du CII et de la Fondation internationale Florence Nightingale, a été attribué à deux infirmières autrichiennes, Marianne Stoeger et Margaret Pissar, pour leur dévouement et le sacrifice d’une vie au profit de patients atteints de la maladie de Hansen sur l’île Sorok, en Corée du Sud. Le Congrès du CII comprend un programme scientifique de trois jours, au cours duquel des infirmières et des infirmières universitaires feront part de leur expérience et présenteront leurs recherches pour diffuser les meilleures pratiques dans le monde. Le Congrès compte six séances plénières faisant intervenir des orateurs experts du monde entier, dont le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé ; M. Ban Ki-moon, ancien Secrétaire général de l’ONU ; Michelle Bachelet, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme et ancienne Présidente du Chili ; Guy Ryder, Directeur général de l’Organisation internationale du Travail ; et Helen Clark, ancienne Première Ministre néozélandaise, entre autres.